Suggestions

Abattoir 5

par Vonnegut, Kurt
A partir d'embryons de ses propres souvenirs, Kurt Vonnegut échafaude la très cruelle saga de Billy Pèlerin, l'homme qui voyageait dans le temps, passant, d'un coup, de sa nuit de noces aux latrines d'un camp de prisonniers, d'un lit d'hôpital à une porcherie bombardée, d'une paisible existence à une cage de zoo sur la planète Tralfamadore... Au récit swiftien, propre à mettre en avant le ridicule, sinon l'absurdité du comportement terrien, Vonnegut emprunte la liberté de mettre en scène des épisodes merveilleux qui viennent contrebalancer l'errance misérable d'un « brave soldat » yankee, que le vent imbécile des tueries modernes ratatine de froid et de peur au fond d'un abattoir de Dresde, sous une pluie de bombes... Un des plus étonnants chefs-d'œuvre de la littérature de guerre américaine.

Absurdités et paradoxes de Nasr Eddin Hodja

par Maunoury, Jean-Louis
Où nous retrouvons Nasr Eddin Hodja, personnage de légende issu du folklore arabo-musulman, pour de nouvelles aventures. Complément des Sublimes paroles et Idioties, dans le respect de la tradition populaire, Jean Louis Maunoutry restitue ici toute la saveur et l'irrévérence d'historiettes tour à tour morales, absurdes ou coquines composées entre les XIIIe et XVe siècles.

Amazone

par Fermine, Maxence
Le fleuve était rouge, le musicien noir et le piano blanc. Curieux tableau, en fait. Et l'ensemble avançait au même rythme que la musique, une musique qui glissait et se répandait dans la jungle comme un long serpent aux harmonies multicolores. Amazone ou l'étonnante odyssée d'un piano blanc au coeur de la forêt amazonienne : un voyage aux sources de la musique, de la folie et du rêve.

Il était un piano noir...

par Barbara
Mémoires inachevées de Barbara en 1997. elle écrivait en peu de mots, mots simples, directs, avec pudeur.

La Lettre à Helga

par Birgisson, Bergsveinn
« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse, combien tardive de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible. Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.

La marche du mort : Lonesome Dove : les origines

par Mcmurtry, Larry
Aux confins d'un Texas encore sauvage, les jeunes Augustus McCrae et Woodrow Call viennent de s'engager pour faire régner un semblant d'ordre dans ce pays en devenir. Sous-équipés, piètrement entraînés et mal dirigés, ils s'apprêtent à traverser une série d'expéditions et d'aventures plus dangeureuses les unes que les autres. Tour à tour poursuivis par des Indiens, l'armée mexicaine ou des ours, ils devront se battre au milieu d'une nature hostile. Heureusement que les femmes sont là pour les laisser rêver à des jours meilleurs. Ce premier roman de la série Lonesome Dove nous présente la génèse du plus grand des westerns littéraires. Nous y découvrons Gus et Call jeunes, intrépides et encore naïfs dans un savoureux mélange d'aventures, de drame, de romance et de dérision à la mode western.

Le bleu des abeilles

par Alcoba, Laura
La narratrice a une dizaine d’années lorsqu’elle parvient à quitter l’Argentine pour rejoindre sa mère, opposante à la dictature réfugiée en France. Son père est en prison à La Plata. Elle s’attend à découvrir Paris, la tour Eiffel et les quais de Seine qui égayaient ses cours de français. Mais Le Blanc-Mesnil, où elle atterrit, ressemble assez peu à l’image qu’elle s’était faite de son pays d’accueil. Comme dans son premier livre, Manèges, Laura Alcoba décrit une réalité très dure avec le regard et la voix d’une enfant éblouie. La vie d’écolière, la découverte de la neige, la correspondance avec le père emprisonné, l’existence quotidienne dans la banlieue, l’apprentissage émerveillé de la langue française forment une chronique acidulée, joyeuse, profondément touchante.

Le voleur de brosses à dents

par Eméyé, Eglantine
Eglantine est une maman connue, qui anime des émissions de télévision ; Samy, lui, est un petit garçon âgé aujourd'hui de dix ans qui ne parle pas, marche avec difficulté et ne communique pratiquement pas. Victime tout bébé d'AVC, il est atteint d'autisme et d'épilepsie, ainsi que de plusieurs autres maladies que sa maman a eu énormément de mal à accepter. Le Voleur de brosses à dents, c'est avant tout le récit de leur histoire d'amour. Une histoire d'amour dans laquelle il y a aussi un grand frère qui va bien mais pour qui rien n'est simple, une grande famille, des grands-parents très présents, des amis, et d'autres familles tout aussi démunies face au handicap. Pour Samy, parce que la société, frileuse, peureuse, mal adaptée, n'offre pas de place à ces enfants qui ne rentrent dans aucune case, laissant leur entourage livré à lui-même dans un immense désarroi et face à une solitude et des difficultés insurmontables, Eglantine déplace des montagnes, chaque jour, depuis dix ans. Elle a même fondé une association, créé une école, réalisé un documentaire... Récit intime d'une jeune femme, d'une jeune mère confrontée au quotidien du handicap, mais aussi témoignage sans fard sur un fait de société qu'on occulte alors qu'il concerne des milliers de familles, ce livre raconte son combat. A son image : pugnace et lumineux même dans les moments les plus noirs, d'une émotion qui serre la gorge mais aussi drôle, voire cocasse, et irradié à chaque page d'une générosité contagieuse. Parce que la vie dans le handicap est douloureuse et difficile, mais que les personnes concernées sont comme vous et moi, et savent encore rire, s'amuser, et qu'elles en ont tellement besoin ! Parce que montrer ces vies, c'est tout montrer et pas seulement ce qui fait pleurer. Parce que trop de gens pensent que nous sommes tristes, tout le temps.

Les Enquêtes du département V (1) : Miséricorde

par Adler-Olsen, Jussi
Pourquoi Merete Lyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années? Pour quelles raisons ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune fille? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention d'un flic sur la touche et son asistant d'origine syrienne...

Lou Reed, une vie

par Wall, Mick
Juif. Pédé. Junkie. A l'âge de dix-sept ans, Lou Reed avait déjà atteint les deux premiers de ces objectifs. Mick Wall annonce d'emblée la couleur et livre le portrait sans détour d'une personnalité authentique et complexe, artiste extraverti et farouche, musicien charismatique et ombrageux, homme attirant et rugueux, voire franchement antipathique, dont la vie tout entière fut placée sous le signe de la fameuse trinité sexe, drogue et rock'n'roll. De son Brooklyn natal à la vague d'émotion internationale suscitée par l'annonce de sa disparition l'an dernier, du Velvet Underground à Walk on the Wild Side et d'Andy Warhol à David Bowie, Wall retrace la trajectoire extraordinaire d'un outsider devenu icône. A travers les expériences, les rencontres et les événements qui ont jalonné et façonné une existence hors du commun, il nous propose de découvrir un Lou Reed aux multiples facettes : jeune homme en colère marqué à vie par les électrochocs qu'on lui fit subir adolescent pour le guérir de ses tendances homosexuelles, rocker au visage de pierre décourageant les journalistes en interview, vieux sage affrontant le dernier combat de sa vie avec sérénité, réconcilié avec le monde. Lou est mort le 27 octobre 2013, le foie rongé par une hépatite contractée dès son premier shoot d'héroïne à dix-sept ans. Au moment de sa disparition, Mick Wall mettait la dernière main à son travail. Il eut juste le temps d'ajouter une épitaphe à cette biographie qui fait la part belle à l'oeuvre d'un artiste et musicien de génie, dont la voix et le jeu de guitare inimitables firent toutefois naître d'innombrables vocations.

Manuel d'exil : comment réussir son exil en trente-cinq leçons

par Colic, Velibor
Le narrateur relate ses premières années d'exil entre 1992 et 2000, depuis son arrivée à Rennes après sa désertion de l'armée bosniaque. Il décrit la vie dans un foyer parmi les familles africaines et les anciens soldats russes. Il raconte son errance à Budapest, à Prague puis son arrivée à Strasbourg où il obtient un logement stable. Electre 2016

No et moi

par Vigan, Delphine de
Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Enfant précoce et fantaisiste, elle rencontre un jour, à la gare d'Austerlitz, No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu'elle. Elle décide alors de sauver No, de lui donner un toit et une famille et se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.

Oublier Fukushima

par Filine, Arkadi
La catastrophe nucléaire au Japon serait résolue. Catastropher, liquider, évacuer, réhabiliter, banaliser : autant d'épisodes d'un feuilleton destiné à nous faire oublier Fukushima. Autant de chapitres de ce livre pour défaire les mensonges des États nucléarisés. "Je ne veux plus y retourner. Là-bas, la vie a été effacée", explique une grand-mère japonaise qui a fui la zone contaminée. La catastrophe dans laquelle se débattent les Japonais n'est pas seulement un aperçu de ce qui nous attend partout ailleurs, c'est aussi le miroir grossissant de notre condition présente, celle de prisonniers d'un monde clos. Chaque foutue aspiration à la liberté se cogne aux murs des installations nucléaires, se perd dans le temps infini de la contamination. Quelle existence reste-t-il à mener avec un dosimètre autour du cou ? De Tchernobyl à Fukushima, du Japon à la France, des textes, des récits, des documents. Pour contribuer à l'histoire immédiate du désastre nucléaire. Pour nourrir quelques esprits qui, refissent de se résigner.

Petit piment.

par Mabanckou, Alain
L'histoire de Petit Piment, un jeune orphelin effectuant sa scolarité dans une institution d'accueil catholique. Lors de la révolution socialiste, il en profite pour s'évader. Adolescent, il commet toutes sortes de larcins. Il trouve refuge auprès de Maman Fiat 500 et de ses dix filles. Mais de nouvelles épreuves lui feront perdre la tête.

Portrait d'après blessure

par Gestern, Hélène
Il s'appelle Olivier, elle s'appelle Héloïse. Ils vont déjeuner, mais la rame de métro dans laquelle ils sont montés est gravement endommagée par une explosion. Restera de cet accident des corps meurtris, un sentiment brisé et une photo de leur évacuation, si violente et si impudique qu'elle va tout faire trembler autour d'eux. Ils n'auront qu'une obsession : réparer les dégâts que cette image aura causés dans leurs vies. Portrait d'après blessure raconte l'histoire de deux êtres aux prises avec le pouvoir des photographies, qu'elles parlent la langue de la dignité ou celle du désastre.

Promise (1) : Le livre des derniers jours

par Mikaël
Idaho, 1864. Fin de la guerre de Sécession. Fin d'une période troublée, faite de massacres, de pillages, de chaos. Isolé au pied des Rocheuses, le petit village de Promise est loin du théâtre du conflit fratricide, loin de la terreur, loin de tout. Promise semble oublié des hommes, de Dieu même... Mais pas de l'enfer... Ambiance inquiétante dans les paysages grandioses de l'Ouest américain. L'arrivée d'Amos Laughton, un prédicateur itinérant prêchant l'apocalypse et la venue prochaine d'un nouveau messie, va perturber la vie de la petite communauté qui tombe rapidement sous l'emprise de ce prophète de la fin des temps. Un western fantastique et terrorisant...

Ru

par Thùy, Kim
Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs: l'enfance dans sa cage d'or à SaÄigon, l'arrivée du communisme, la fuite dans les "boat people", l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec, terre d'asile. Récit entre la guerre et la paix, "ru" dit le vide et le trop-pleine, l'égarement et la beauté, le tumulte d'un parcours éprouvant d'une femme devenu mère de deux garçons qui ne lui ressemblent pas.

Je cherche dans le catalogue

Top 10 de vos consultations